A la découverte…. du Monténégro

19 avril 2016 |Par Adeline dans A la découverte de, Europe Commenter
kotor1

Monténégro, l’étoile montante des Balkans

Le Monténégro, voisin de la Croatie, est un pays à découvrir d’urgence pour sa nature préservée et ses atouts historiques.

« Le Monténégro est un petit pays riche de diversités ». Voilà la phrase que répètent les habitants de ce territoire coincé entre l’Albanie, le Kosovo, la Serbie, la Bosnie et la Croatie. Un pays au cœur de l’ancienne Yougoslavie, qui renferme une foisonnante mosaïque de population : orthodoxes, catholiques et musulmans cohabitent en harmonie. La diversité, on la retrouve aussi dans les paysages, montagneux au nord, bordés par les eaux limpides de la mer Adriatique au sud et remplis de plaines verdoyantes au centre. Le pays, riche de 600 000 habitants, est fier de ses 4 parcs nationaux où la nature est sacralisée. Il a été le premier au monde à inscrire la protection de l’environnement dans sa constitution en 1992. Ce qui permet à 17% du territoire d’être totalement protégé ! A l’ombre de la Croatie, le Monténégro grandit à son rythme et voit sa cote grimper auprès des touristes en quête d’une certaine authenticité dans les Balkans, mais aussi d’accessibilité. Par sa taille, les voyageurs peuvent passer dans la même journée de la mer à la montagne…

« Le pays, riche de 600 000 habitants, est fier de ses 4 parcs nationaux où la nature est sacralisée. Il a été le premier au monde à inscrire la protection de l’environnement dans sa constitution en 1992. »

La montagne Bjelasica, dans le parc national de Biogradska Gora

S’émerveiller devant les bouches de Kotor

Lorsque l’on emprunte la route Serpentine et ses 25 lacets serrés qui descendent vers les Bouches de Kotor, on ne peut qu’être stupéfait par le panorama. En contre-bas, la mer Adriatique s’engouffre entre les montagnes pour former d’étonnants « fjords » d’un bleu profond. En arrivant devant la cité fortifiée de Kotor, l’enthousiasme pour le merveilleux travail accompli par la nature, avec ces canyons remplis d’eau de mer, laisse la place à l’éblouissement face au travail de bâtisseur des habitants de Kotor qui ont monté de hautes murailles à même la montagne. La ville fortifiée est impressionnante et ravit les fans de l’univers du « Seigneur des anneaux » tant on a l’impression que cette citée aux murs fortifiés accrochés à la montagne semble sortir tout droit d’un livre de Tolkien !Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, l’ancienne cité vénitienne abrite des dédales de ruelles et de bâtiments remarquables comme la cathédrale Saint-Tryphon, la tour de l’horloge, l’église Saint-Luc… Kotor a été disputée aux Vénitiens – qui l’ont occupée 400 ans – par les Turcs et a même été une courte période aux mains de Napoléon. Elle est restée un bijou secret qui est toujours préservé et éblouit les voyageurs les plus blasés…

« La ville fortifiée est impressionnante et ravit les fans de l’univers du « Seigneur des anneaux » tant on a l’impression que cette citée aux murs fortifiés accrochés à la montagne semble sortir tout droit d’un livre de Tolkien ! »

Kotor et ses « hautes murailles à même la montagne »

Une île artificielle ravissante

Il faut s’armer de courage pour s’élancer à l’ascension des 1350 marches des remparts de Kotor qui serpentent très haut dans la montagne. Mais une fois au sommet, on domine les bouches de Kotor sous un angle nouveau. Et l’on aperçoit alors une petite île que l’on a immédiatement envie d’aborder. Ça tombe bien car des navettes permettent de la rejoindre depuis les rives de la ville de Perast. Vous êtes sur l’île de Notre-Dame-de-la-Roche sur laquelle une ravissante petite église est construite. Il a fallu couler plus d’une centaine de navires et près d’un siècle aux pêcheurs des bouches de Kotor pour former cette île artificielle qui rend hommage à leur protectrice. Au milieu des eaux, l’île est un paradis de calme qui offre, à son tour, un panorama inédit sur les fortifications de Kotor…

Sveti Stefan, un village de pêcheurs reconverti en hôtel de luxe

L’hôtel de luxe Sveti Stefan Aman Resor

On quitte toujours Kotor avec regret. Mais lorsque l’on aborde Sveti Stefan, l’émerveillement est à nouveau là ! Sveti Stefan est une petite ville au sud de Budva, la grosse station balnéaire du Monténégro qui comporte 100 km de côtes de la Croatie à l’Albanie. Une perle rare sortie d’un rêve. Imaginez un ancien village de pêcheurs juché sur un gros rocher entouré d’eau. Les pêcheurs partis, le village entier a été reconverti en hôtel Aman Sveti Stefan 5 étoiles luxe. Déjà dans les années 60 les stars de l’époque, Sofia Loren en tête, venaient s’y réfugier. Désormais entre les mains de la chaîne d’hôtels de luxe Aman, ce sont des VIP comme Sylvester Stallone, Salma Hayek ou le Prince Albert qui y séjournent protégés de la foule par les remparts de cette petite cité insulaire. Le groupe Aman a transformé cet hôtel d’État chic, du temps de la Yougoslavie, en résidence ultra luxueuse comptant 36 maisons, toutes différentes, mais rénovées pour préserver l’état d’esprit naturel et sobre de ce village de pêcheurs. Doté de deux restaurants, d’un spa, de deux piscines et quatre églises, le Sveti Stefan Aman Resort est ouvert l’été uniquement. Y séjourner est malheureusement le seul moyen de se promener sur cette petite île. Mais si votre budget ne vous permet pas de vous offrir une nuit dans ce village reconverti en resort de luxe, contentez-vous de l’observer depuis la rive. Le spectacle est déjà de très haut niveau tant Sveti Stefan est photogénique…

« On quitte toujours Kotor avec regret. Mais lorsque l’on aborde Sveti Stefan, l’émerveillement est à nouveau là ! »

Le village de Sveti Stefan

Le village de Sveti Stefan

Porto Monténégro : nouveau rendez-vous de la Jet Set

Toujours sur le littoral, Porto Monténégro est un îlot luxueux qui brille à Tivat, un village à l’ouest de Budva. Là où s’élevait un ancien arsenal militaire tombant en ruine a été bâti une marina très haut de gamme pour accueillir les méga yachts de la Jet Set fortunée. Construite par le milliardaire canadien Peter Munk, cette marina veut être le plus grand port en Méditerranée pouvant accueillir des navires de 12 à 150 mètres de longs. Des villas de luxe ont été construites, ainsi qu’un bel hôtel Regent. Mais Porto Monténégro n’est pas un ghetto pour milliardaires. Chacun peut y accéder pour déambuler dans la marina, observer les navires et faire du shopping dans des boutiques raffinées. Ou encore s’installer aux terrasses des très bons restaurants qui donnent un petit air de Saint-Tropez (en beaucoup plus calme !) à ce petit port. Les enfants adorent visiter le sous-marin militaire sorti de l’eau et transformé en musée. Bref, Porto Monténégro est le nouveau joyau du pays qu’il faut aller admirer pour se faire une idée du dynamisme économique de ce petit territoire qui compte bien capter de plus en plus de touristes à la Croatie toute proche…

« Porto Monténégro est le nouveau joyau du pays qu’il faut aller admirer pour se faire une idée du dynamisme économique de ce petit territoire qui compte bien capter de plus en plus de touristes à la Croatie toute proche »

Dégustez les meilleurs jambons fumés du pays

Mais le Monténégro ne se résume pas à son littoral. Il faut s’enfoncer dans ses montagnes pour découvrir l’autre versant de ce petit pays aux richesses multiples. Le Parc national de Biogradska Gora est un paradis pour les randonneurs. On y découvre l’une des dernières forêts vierges d’Europe. Mais pas besoin d’aller si loin dans les montagnes pour percevoir l’attrait du terroir du Monténégro. Après une visite de Cetinje, l’ancienne capitale royale qui regorge de musées et de beaux bâtiments à 45 minutes de voiture de la côte, descendez dans la vallée à la découverte du petit village de Njegusi. Il est réputé dans tout le pays pour sa tradition de fumage des jambons. Quelques familles font vivre une pratique millénaire qui trouve ici les meilleures conditions naturelles pour s’épanouir. Le village est à la confluence des vents venus des montagnes au nord et de la mer au sud. Cette brise unique est la meilleure amie des gastronomes puisqu’elle assure un séchage optimal aux charcuteries. Niko Kadija et son fils Micko sont les principaux artisans du village. Ils produisent jusqu’à 12 000 jambons chaque année qui sont fumés traditionnellement au bois de hêtre et de chêne. Ils expliquent volontiers les étapes de fabrication de leurs produits qui sont salés durant un mois avant d’être accrochés dans le fumoir familiale 4 mois pour sécher, au bon air de la vallée, durant 2 mois. Il en résulte la meilleure charcuterie du pays à déguster sur place ou à rapporter dans ses bagages…

« Descendez dans la vallée à la découverte du petit village de Njegusi. Il est réputé dans tout le pays pour sa tradition de fumage des jambons »

La marina de Porto Monténégro

La marina de Porto Monténégro

A savoir :

  • Capitale: Podgorica
  • Formalités: passeport ou carte d’identité en cours de validité
  • Décalage horaire: aucun avec la France
  • Climat: Le Monténégro est un petit pays avec deux climats : l’hiver il fait froid et la neige tombe dans les montagnes du nord. Sur la côte, le climat est plus clément et même méditerranéen en été.
  • Langue: monténégrin (Croate et Serbe aussi parlé) et anglais dans tous les lieux touristiques.
  • Monnaie: le Monténégro est passé à l’euro en 2002 comme tous les pays de la zone euro… à laquelle il n’appartient pourtant pas ! Une bizarrerie de l’histoire qui est unique en Europe mais bien pratique pour les touristes français.

 

L’auteur : Adeline, Cap 5 Voyages Lille

Conseillère Voyages chez Cap 5 Voyages depuis Octobre 2013, je suis passionnée par les voyages et ma soif de découverte est toujours plus grande au fil des années... Ma jeunesse est ma force et je découvre chaque année de nombreuses destinations afin d'étoffer mes connaissances

» Voir tous les articles de Adeline